Werkeingaben >

Le confinement Printemps 2020

Le confinement durant le printemps 2020 nous laisse des traces indéfinissables et conséquentes. Cette période exceptionnelle soulève des doutes: "Qui faut-il croire? Où se trouve le vrai chemin entre la science et sa fiction?"

Le fer à repasser est un objet utilitaire d’usage quotidien, qui exécute un mouvement répétitif. Il peut symboliser, en parallèle, le pouvoir et la soumission, tel des cycles qui se répètent toujours dans notre propre histoire. Dans cette oeuvre, il représente une manifestation de masses et une protestation contre l'enfermement, l'isolement, l'obéissance aveugle et les barricades.

Sur chaque fer à repasser, l'inscription "Stay Home" s'intègre à des lignes graphiques sombres relevant l'absence de couleurs printanières.

C'est une réflexion sur nos futures libertés et une mise en garde sur le manque de promesses valables du pouvoir politique pour les générations à venir.

2020
Elisheva Engel


Zum Vergrössern klicken
LISTE ORGANISÉE PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE DU NOM DE FAMILLE (SÉLECTION)

• Murielle Cachin. « Sculptures d’Elisheva Engel au Manoir de Cologny », dans Tribune de Genève, 21 mars 2005, p. 4

• Michel Darbellay. Parc de sculptures, jardin de la Fondation Pierre Gianadda, Martigny, [S.l.] : [s.n.], 2004

• Bernard Fibicher. « Squat is beautiful: notes pour une statique du gros », dans Sjewa Suter-Engel, Sion : Musée cantonal des beaux-arts, 1987

• Fonds de décoration de la commune de Meyrin. « Le jeu du saute-mouton de Sjewa Suter-Engel», dans brochure pour le Concours de sculpture (1989), Commune de Meyrin, Service des affaires culturelles, 1990, pp. 32–35

• Annie Zoonnekindt. « Une exceptionnelle exposition de bronzes à la ferme d’Antioche », dans Le Dauphiné Libéré, 3 juillet 2016, p.13

Mon travail de sculpture s'interroge souvent sur des problèmes sociaux et environnementaux. Le confinement étant une situation inhabituelle et conflictuelle, je me suis mise à faire la sculpture "Le confinement Printemps 2020". C'est durant l’exécution de ce travail que j'ai pris connaissance de cet appel à concours, ce qui m'a grandement stimulée, en plus d'éveiller ma curiosité par rapport aux vécus et aux points de vue des autres artistes.

Kunstwerk(e)

Le confinement Printemps 2020 (2020)
Engel Elisheva
Skulptur
Le confinement durant le printemps 2020 nous laisse des traces indéfinissables et conséquentes. Cette période exceptionnelle soulève des doutes: "Qui faut-il croire? Où se trouve le vrai chemin entre la science et sa fiction?"

Le fer à repasser est un objet utilitaire d’usage quotidien, qui exécute un mouvement répétitif. Il peut symboliser, en parallèle, le pouvoir et la soumission, tel des cycles qui se répètent toujours dans notre propre histoire. Dans cette oeuvre, il représente une manifestation de masses et une protestation contre l'enfermement, l'isolement, l'obéissance aveugle et les barricades.

Sur chaque fer à repasser, l'inscription "Stay Home" s'intègre à des lignes graphiques sombres relevant l'absence de couleurs printanières.

C'est une réflexion sur nos futures libertés et une mise en garde sur le manque de promesses valables du pouvoir politique pour les générations à venir.
Acier, Fonte, Papier, Encre, Bois (Merbau)
Mixte
70 kg
200 x 19 x 70 cm

Zum Vergrössern klicken

© 2020 Visarte Schweiz und die zukunft kuratieren | AGB | corona-call@visarte.ch