Werkeingaben >

Le Sevrage

Le confinement a coïncidé avec le processus de sevrage de ma fille. Avant la crise, j'imaginais cela comme une période où mon bébé et moi nous sortirions d'un état de dépendance parfois claustrophobe. Ces journées d'isolement me ramènent aux premiers mois après la naissance, qui ressemblent désormais à un stage de formation aux conditions de quarantaine. Mes réflexions sur la façon de documenter cette époque se mêlent au besoin d'enregistrer le travail de prendre soin d'un autre être avec mon corps au cours des quinze derniers mois et pendant la grossesse.

Alors que je suis confiné dans mon appartement, je travaille avec des "matériaux de maternage". Je transforme mon lait maternel en perles en utilisant des méthodes expérimentales de production de bioplastique. Ces perles sont bercées dans des sculptures en lin et mousseline teints et brodés que j'utilisais pendant l'allaitement. Ce sont des objets rituels, formant une archive intimes de nos deux corps ensemble, se séparant.

2020
Beth Dillon


Zum Vergrössern klicken
Beth Dillon, 'Notes on Weaning', ADSR zine 008, Australie, avril 2020
Beth Dillon, 'Le Sevrage - travaux en cours', collage numérique, Publication - Festival Baz'art, Genève, juin 2020

Images: Beth Dillon, Le Sevrage - travaux en cours Perles de lait maternel plastifié, lin et mousseline brodés, laine teinte à la main avec des peux d'oignon 2020

Kunstwerk(e)

Le Sevrage (2020)
Dillon Beth
Installation
Je développe une série de sculptures qui font référence à l'expérience du sevrage pendant le confinement du COVID-19.
Les sculptures sont des totems personnels créés avec des tissus utilisés pendant l'allaitement et des matériaux de cuisine.
Je me suis inspiré de recherches archéologiques sur les rôles de genre, et les fonctions sociales et rituels de l'art dans les sociétés préhistoriques. J'ai réfléchi à la façon dont les chercheurs construisent des histoires sur la vie des humains anciens à partir de fragments obscurs de poterie et d'os, d'objets ambigus et des restes partiels de fondations structurelles. Comment ces histoires reflètent-elles nos besoins et nos désirs contemporains? Comment ces anciennes manières de vivre pourraient-elles informer les présents et futurs possibles de notre époque actuelle? Je me demande quelle fonction rituelle les futurs archéologues attribueraient aux sculptures que je crée. Quelle histoire vivons-nous maintenant? Que laissons-nous derrière?
Perles de lait maternel plastifié, lin et mousseline brodés, laine teinte à la main avec des peux d'oignon
espace intérieur, éclairage
environ 3 kg
environ 3 m de longueur x 3 m de largeur x 1 m de hauteur (variable)

Zum Vergrössern klicken

© 2020 Visarte Schweiz und die zukunft kuratieren | AGB | corona-call@visarte.ch