Werkeingaben >

Préférer être une cyborg qu'une déesse – ou être les deux à la fois (projet, titre de travail)

La thématique du digital a trouvé de manière générale une place d‘honneur durant le confinement dû au coronavirus, aux côtés des thématiques‚ espace domestique‘ (ou ‚espace‘ tout court) et ‚connection_s‘ (humaines, mais aussi technologiques). Ce sont des aspects sur lesquels je suis en train de faire des recherches. Un peu avant le confinement, j‘avais commencé à relire le Manifeste Cyborg de Donna Haraway que j‘avais découvert en 2014. Outre le Manifeste Cyborg, en ce moment, je ne lâche plus l‘ouvrage Libère-toi cyborg! de ïan Larue, dans lequel l‘autrice fait des liens entre différentes figures féministes et la cyborg de Donna Haraway, en reprenant les classiques de la science-fiction féministe.

2020
ARMM (Alizé Rose-May Monod)


Zum Vergrössern klicken
Alizé Rose-May Monod (*1990) vit et travaille entre Lausanne et Berne. Elle est titulaire d’un Bachelor en Histoire de l’art et Littérature allemande de l’Université de Lausanne/Freie Universität Berlin, et d’un Master en Arts Visuels obtenu en 2017 à la Haute Ecole des Arts de Berne (HKB). À l’intersection entre art et activisme, elle inspecte dans sa pratique artistique et curatoriale les lieux et espaces sociétaux, interrogeant les structures de pouvoir en place. Travaillant principalement avec le texte, la vidéo et le textile, parfois aussi avec la performance, elle propose avec ses installations des espaces alternatifs, parfois utopistes. Différentes figures oubliées de l‘Histoire et créatures féministes hybrides et puissantes accompagnent sa recherche, à l‘instar des sorcières ou la cyborg.

2020 ISIT.Magazine, Rome, IT (automne 2020)
2020 Girls Like Us Magazine, Bruxelles, BE (hiver 2020), avec Anna Marcus
2017 FloppyPoppyWidyMATTER, Editions Clinamen, Genève, CH

Le titre fait référence à "I'd rather be a cyborg than a goddess", Donna Haraway – Manifeste Cyborg et autres essais

Kunstwerk(e)

Préférer être une cyborg qu'une déesse – ou être les deux à la fois (projet, titre de travail) (2020)
ARMM (Monod Alizé Rose-May)
Installation
Ce qui m‘intéresse dans la figure de la cyborg, c‘est son côté hybride, non-binaire, cette fluidité aux milles possibilités, „dont celle, fondamentale, de faire éclater capitalisme, famille et patriarcat.“ (ïan Larue-Libère-toi cyborg!) C‘est son côté ‚je n‘entre pas dans les cases‘, cette liberté de mouvement, cette accessibilité à des espaces inconnus. Ces espaces m‘intéressent à leur tour aussi: à la fois utopistes, relevant parfois de la science-fiction, ils proposent une alternative (écologique?) aux espaces sociétaux que nous connaissons, dominés par les normes blanches hétéropatriarcales.
Mon projet consiste en une série d‘objets et de vidéos. Les objets sont des structures en bois agrémentés entre autres d‘éléments en porcelaine ou en céramique, en laine et tissu ainsi que d‘éléments ‚naturels‘ tels que des herbes (p.e. sauge), cheveux ou encore des insectes (p.e. abeille morte). Les vidéos sont des essais de transformation en une cyborg accompagnés de texte (encore à définir).
Bois, Porcelaine, Céramique, Laine, Tissu, Herbes etc.
Variable
Variable

© 2020 Visarte Schweiz und die zukunft kuratieren | AGB | corona-call@visarte.ch