Werkeingaben >

"Je donnerais tous mes lendemains pour un seul hier"

Un projet de mise-en-scènes à propos de mon grand-père récemment décédé et la notion de la perte.

À mon avis, le plus grande problème auquel nous sommes confrontés n'est pas la crise de coronavirus per se, ni celle de racisme, mais la crise de manque de respect vers les personnes âgées. Les personnes âgée sont, selon les scientifiques, 180 fois plus vulnérables au coronavirus que les jeunes.

J’ai vu cette crise de manque de l’effort pendant la maladie de mon grand père. Je l'ai vu à l'hôpital en Pologne, parmi ces amis et même dans la famille étendue. J'ai du me battre pour ces soins et pour sa dignité avec tout le monde.

Mon grand père était un diplomate, un commerçant de matières premières, un grand homme puissant. Si c’était dur de lui protéger, comment est-ce qu’on peut protéger les plus faibles, les plus vulnérables?

Je souhaite créer cette série pour aider à créer un monde où personne ne doit pas se battre pour les droits des ceux qui ont le plus contribué à la société.

2020
Agnes Janich


Zum Vergrössern klicken
• Agnes Janich. Body Memory, CCA Elektrownia, Radom, PL & Éditions Fotohof, Salzburg, AT, ISBN 978-3-902675-80-4, ISBN 978-83-85901-91-4
• Desire. Sexuality in Contemporary Art, Éd. Eli Okkenhaug, Musée d’art de Bergen, Bergen, NO, ISBN 978-82-91808-5
• Becoming A Mother, catalogue d’exposition, Éd. Ana Vilenica, Belgrade, RS 2010
• Catalogue du Festival international du film Nouveaux Horizons, Éd. Robert Kardzis, Era [T-Mobile] Nowe Horyzonty, Wrocław, ISBN 978-83-925733-9-5
• No more bad girls?, Éd. Kathrin Becker et Claudia Marion Stemberger, Kunsthalle Exnergasse, Vienne, ISBN 978-3-200-01861-7
• No more bad girls?, Livret, Kunsthalle Exnergasse, Vienne
• Provisions. 9e Sharjah Biennale. Livre 2, Éd. Antonia Carver et Lara Khaldi, Bidouin et Sharjah Biennale, New York, Sharjah
• Provisions. 9e Sharjah Biennale. Livre 1, Bidouin, Sharjah Biennale, Dubaï, ISBN 978-9948-04-607-2
• 9e Sharjah Biennale. Guide, Éd. Lara Khaldi, Sharjah
• Guide de la 3e Jungkunst, Galerie Jungkunst

La série sera faite dans la tradition de mise-en-scènes ci-joints (photos, liens) et consistera de 11 photographies 40x60cm sur la notion de l'absence et le non-sens des objets, des lieux et des activités sans que la présence particulière ne leur donne un sens.

Kunstwerk(e)

"Je donnerais tous mes lendemains pour un seul hier" (2020)
Janich Agnes
Foto
La série de 11 photographies, "Je donnerais tous mes lendemains pour un seul hier", parlera de l'absence et le non-sens des objets, des lieux et des activités sans que la présence particulière ne leur donne un sens.

Pendant la crise de coronavirus, on perd premièrement les personnes âgées, ceux qui nous permettent de garder notre humanité collective.

Mes photographies, fait dans le style de mise-en-scène accompagnés par un texte, comme les photos ci-joint, traiteront de l'absence d'une personne bien aimé. De les espaces que nous ont connu et aimé qui se sentent désertés et solitaires: le restaurant coréen et le salon, la voiture et le cabinet des lettrés, la garderobe et le jardin, la station de trains et la salle de concert.

J'espère que ces photographies serviront comme un avertissement: la vie tels qu'on a connu reviendra jamais après la mort d'une personne tellement aimé. Il faut donc se battre encore plus pour nos proches, même si cela signifie se battre avec le monde entier.
tirage jet d'encre sur le papier non-acide Hahnemühle
impression jet d'encre (imprimante Epson Stylus Pro 4900)
40x60cm

Zum Vergrössern klicken

© 2020 Visarte Schweiz und die zukunft kuratieren | AGB | corona-call@visarte.ch