Werkeingaben >

Self-Intervariactif Portrait

Interpellée par la capacité du coronavirus à faire résonner l’histoire global et l’histoire individuelle ainsi que par l’hyper-médicalisation de la société qui en a résulté, j’ai créé un autoportrait qui met en corrélation mon passé médical avec les effets de la pandémie (confinement, déconfinement, vigilance, port du masque…). La sensibilité/fragilité de chacun au virus dépend aussi de notre passif médical/génétique.
Disséqué, agrafé, suturé, brisé, radiographié, bandé, blessé, plâtré, piqué, saigné, analysé, opéré, isolé, médicamenté, soigné, isolé, pommadé, testé, vacciné… : La maladie a pris corps, mon corps est médicalisé par le corps médical : Cas clinique dans un environnement clinique.
La transformation du tableau est possible en le touchant, le soumettant ainsi au risque d’être « blessé/contaminé » par la personne qui intervient pour en révéler les possibilités et donc le faire vivre.

2020
Sève Favre


Zum Vergrössern klicken
-Article en anglais publié dans le journal Create Magazine, Février 2020 :
https://createmagazine.com/read/seve-favre-interview
- Article en chinois publié dans le journal Takungpao, Novembre 2019: http://www.takungpao.com/culture/237147/2019/1102/368724.html
- Article en chinois publié sur Artcan. Singtao, Octobre 2019 :
https://www.linkedin.com/posts/sevefavre_artexhibition-sevefavreintervariactifactivity-6597488847158820864-nDd4

-Article en français publié dans La Liberté, September 2019, :
https://www.laliberte.ch/news/culture/expos-musees/intervenir-sur-lesoeuvresde-seve-favre-535418

- Article en allemand publié dans Freiburger Narichten, Septembre 2019:
https://www.freiburger-nachrichten.ch/grossfreiburg/beruhren-erlaubt

- Article en français et en anglais paru sur 1dex.ch, juin 2019:
https://1dex.ch/2019/06/lumiere-anglaise-sur-seve-favre/

N.B. : Les photos suivantes présentent quelques possibilités d’installation du même tableau, d’autres sont aussi possibles. Les variations contenues dans cet autoportrait sont multiples, telle la multiplication du virus.

Kunstwerk(e)

Cas Clinique 1: Self-Intervariactif Portrait Confiné (2020)
Favre Sève
Andere
Emmailloté, bandé, confiné ou momifié... : l'acte de bander est une soin ancien, il contient ou confine tout ou partie d'un corps suivant le rôle qu'on lui attribue. Le confinement qui limite nos mouvements et nos interactions sociales, créent une forme de disparition du corps dans un but de protection.

Cet autoportrait sur toile, entre sculpture, installation et performance, est transformable et évolutif. Il peut être installé pour révéler différents états. Il devient ainsi un « tableau clinique », selon le terme médical consacré.
toile, bandes médicales, papiers, agrafes, pansements etc ...
Techniques mixtes (pastels, cire, plâtre, encre...) sur toile
3 kilos
1.20 x 0.8 mètres (dimension variable)

Zum Vergrössern klicken
Cas Clinique 2 : Self-Intervariactif Portrait ouvre l'oeil et le bon! (2020)
Favre Sève
Andere
L'expression française "ouvrir l'oeil (et le bon) " signifie être vigilant, signification rejointe par une autre expression "regard en coin", qui la complète en ajoutant une surveillance indirecte, discrète. Ces deux expressions s'appliquent à cette variation du tableau et à l'attitude que nous devons appliquer, selon les recommandations des pouvoirs publics, face au virus et plus généralement face à notre santé.

Cet autoportrait sur toile, entre sculpture, installation et performance, est transformable et évolutif. Il peut être installé pour révéler différents états. Il devient ainsi un « tableau clinique », selon le terme médical consacré.
toile, bandes médicales, papiers, agrafes, pansements etc ...
Techniques mixtes (pastel, cire, plâtre, encre...) sur toile
environ 3 kilos
1.20 x 0.8 mètres (dimensions variables)

Zum Vergrössern klicken
Cas Clinique 3: Self-Intervariactif portrait à oeil au beurre noir (2020)
Favre Sève
Andere
Ce visuel dévoile l'autre oeil, qui est blessé: "un oeil au beurre noir" pansé de blanc, et qui doit retenir ses larmes car comme lui enjoint le pansement (ready-made) "big girls don't cry". C'est aussi le pendant du cas clinique 2, symboliquement l'expression "fermer les yeux" sur quelque chose, c'est feindre d'ignorer. Cette ambivalence, visible dans cet installation entre un oeil ouvert et un oeil fermé, est celle qui nous habite face à la pandémie: être vigilant (ouvrir l'oeil) ou l'ignorer (fermer les yeux).

Cet autoportrait sur toile, entre sculpture, installation et performance, est transformable et évolutif. Il peut être installé pour révéler différents états. Il devient ainsi un « tableau clinique », selon le terme médical consacré.
toile, bandes médicales, papiers, agrafes, pansements etc...
Techniques mixtes (pastels, cire, plâtre, encre...) sur toile
environ 3 kilos
1.20 x 0.8 mètres (dimensions variables)

Zum Vergrössern klicken
Cas Clinique 4: Self-Intervariactif Portrait déconfiné masqué (2020)
Favre Sève
Andere
Déconfiné, le portrait dévoile ses marques, blessures et sutures, sauf que sa bouche est encore masquée ou nous pourrions dire bâillonnée, protection ou bâillon? Symboliquement c'est la marque la remise en question de notre liberté d'expression et plus largement de nos libertés qui ont été fragilisées par l'arrivée du COVID-19 dans nos sociétés.

Cet autoportrait sur toile, entre sculpture, installation et performance, est transformable et évolutif. Il peut être installé pour révéler différents états. Il devient ainsi un « tableau clinique », selon le terme médical consacré.
toile, bandes médicales, papiers, agrafes, pansements ...
Techniques mixtes (pastels, cire, plâtre, encre...) sur toile
environ 3 kilos
1.20 x 0.8 mètres (dimensions variables)

Zum Vergrössern klicken
Cas Clinique 5: Self-Intervariactif commotionné. (2020)
Favre Sève
Andere
La haut de la tête bandée, comme après une fracture, ou avoir reçu un choc, un coup sur la tête ou s'être cogné.
Diverses autres expressions françaises utilisent aussi un métaphore corporelle avec la tête blessée, comme:
"casser la tête de quelqu'un" c'est-à-dire fatiguer quelqu'un par des paroles incessantes, ce qui a été incontestablement notre cas à tous durant la phase aïgue de la pandémie qui était devenu le mono-sujet de discussion et d'informations... "c'était à se cogner la tête contre les murs" qui signifie se heurter à des difficultés insurmontables, à des situations désespérées. Nous sommes, à l'échelle individuelle et collective, aujourd'hui commotionnés par les effets de ce virus sur nos vies.

Cet autoportrait sur toile, entre sculpture, installation et performance, est transformable et évolutif. Il peut être installé pour révéler différents états. Il devient ainsi un « tableau clinique », selon le terme médical consacré.
toile, bandes médicales, papiers, agrafes, pansements etc...
Techniques mixtes (pastels, cire, plâtre, encre...) sur toile
environ 3 kilos
1.20 x 0.8 mètres (dimensions variables)

Zum Vergrössern klicken

© 2020 Visarte Schweiz und die zukunft kuratieren | AGB | corona-call@visarte.ch