Werkeingaben >

NOEXIT

NOEXIT est une installation visuelle et sonore qui prend la ville de Genève comme toile de fond pour la fictionnalisation des transformations du tissu urbain. En réponse à la pandémie qui fait des espaces publics une salle d’attente vacante, liquidée et insolvable, le projet actif pendant un mois est une réinterprétation métaphorique de la pièce Huit Clos de Jean-Paul Sartre où les personnages seront transposés en installations sculpturales qui pourront être découvertes à travers un circuit pédestre dans différents quartiers de la ville ainsi qu’une pièce sonore en boucle disponible en radiodiffusion FM.

2020
Fraich Club (Aurélie Dubois, Ye Ma, Henrique Loja)

Zum Vergrössern klicken

Kunstwerk(e)

NOEXIT – Le Soleil (dans le rôle d’Inès Serrano) (2020)
Fraich Club (Dubois Aurélie, Ma Ye, Loja Henrique)
Installation
Cette sculpture s’inspire du soleil sicilien en céramique, une figure de soleil chaud, espiègle et humanisé qui sourit à celui qui le regarde. Ce symbole est devenu populaire dans divers médias, dans le folklore, l’imagerie ésotérique et le design d’intérieur. Pour la décoration, il est couramment utilisé dans les maisons d’été, résidences secondaires largement inutilisées au cours de l’année. Ces figures sont affichées sur des balcons, avec leurs sourires agréables qui contemplent le passage des saisons dans l’imaginaire côtier ; observant la montée spéculative du marché immobilier des nouveaux bâtiments anonymes au fil des ans, dans des villes vacantes en hiver, activées par l’afflux touristique l’été. La sculpture sera constituée d’un moulage à grande échelle de cette figure en silicone colorée, dans les tons de bleu et d’orange.
Silicone
Moulage
100 x 100 x 50 cm
NOEXIT – La Lune (dans le rôle d’Estelle Rigault) (2020)
Fraich Club (Dubois Aurélie, Ma Ye, Loja Henrique)
Installation
Le personnage de La Lune sera développé comme une installation lumineuse en projection laser. Les artistes collaboreront avec un programmeur pour produire une animation compatible avec un système de divertissement laser, générant un dessin en contour qui ressemble à la figure opposée au soleil sicilien, une lune décroissante avec les mêmes manières espiègles. Cette figure en mouvement interfèrera avec de la fumée produite par des machines qui perturberont le trajet des lumières laser. Cette déformation et cette défiguration du dessin vont générer un contour abstrait tridimensionnel qui s’étire en juxtaposition à d’autres matérialités. La fumée représente également un matériau à symbolique mystérieuse qui pourrait ressembler à la condensation matinale formée autour des lacs au lever du soleil. L’épais nuage de fumée remplira ponctuellement la pièce, selon des rythmes irréguliers.
Projection laser
Animation digitale
Adapté à l'espace d'exposition
NOEXIT – Le Chipmunk (dans le rôle de Joseph Garcin) (2020)
Fraich Club (Dubois Aurélie, Ma Ye, Loja Henrique)
Installation
Le Chipmunk sera construit comme une sculpture anthropomorphe, semblable à un costume de fétiche « furries ». Le monde des furries est une sous-culture intéressée par des personnages animaux anthropomorphes avec des personnalités et des caractéristiques humaines. Comme les dessins animés, des exemples d’attributs anthropomorphes comprennent la dotation de l’intelligence humaine, d’expressions faciales, de la parole, de la marche sur deux jambes et du port de vêtements. Le terme « fursuit » (costume de fourrure) aurait été inventé en 1993 par Robert King et est généralement utilisé pour décrire des costumes d’animaux bipèdes sur mesure portés par des cosplayeurs et des membres de la sous-culture furries. Contrairement aux costumes de mascotte, qui sont généralement affiliés à une équipe ou une organisation, les costumes représentent un personnage original créé par leur propriétaire comme un avatar et sont souvent ajustés et élaborés.
Mousse, fourrure synthétique
Assemblage
200 x 100 x 50 cm
NOEXIT – La Serre abandonnée (dans le rôle du Valet) (2020)
Fraich Club (Dubois Aurélie, Ma Ye, Loja Henrique)
Installation
La Serre abandonnée est l’incarnation du personnage de valet par la matérialisation spatiale de l’idée de résidus anthropocènes. L’installation est imaginée avec différents éléments de miroirs et de verres peints ou sculptés intégrés dans l’espace ponctués par des indicateurs de vie organique. Le caractère performatif sera réactivé par la réflexion des visiteurs dans les miroirs. Tout comme le valet de chambre, ce personnage liminal est le médiateur observateur entre différents mondes. Il est également le contenant des traces d’activités humaines, visibles ou non.
Miroirs, métal, végétaux
Assemblage, readymade
Dimensions variées

© 2020 Visarte Schweiz und die zukunft kuratieren | AGB | corona-call@visarte.ch